Cascade de la Serva

Appréciée pour ses attraits touristiques, il y a fort longtemps, plusieurs ponts enjambaient la cascade de la Serva avec ses chutes d'eau successives. Actuellement, l'unique pont restant à été remis en valeur ainsi que la principale chute d'eau en 1998 avec la participation du Club Vosgien.

Lieu de légende aux airs mystérieux situé sur les hauteurs de l'annexe communale de la Haute-Goutte, la cascade se situe en abord d'un chemin souvent emprunté menant jusqu'au Champ du Feu.

A ce titre, cet accès est souvent emprunté des promeneurs. Un lieu qui incite à la promenade en toute quiétude. Le pont qui l'enjambe étant devenu dangereux, celui-ci a été enlevé pour faire place à une passerelle réalisée dans un tronc d'arbre.

 

La grotte du déserteur : légende ou réalité ?

Non loin de la Cascade de la Serva niche la « Grotte du déserteur ». Les environs de la commune sont peuplés de bien des histoires, souvent étranges que les anciens se racontaient lors des veillées, « monnaie courante » autrefois. Celle de la Grotte du déserteur en fait partie… A 1 km environ de la cascade, un petit sentier balisé débouche, en contrebas d'un chemin forestier, à un aménagement touristique. La mise en place de bancs et d'une table incite au pique-nique et apporte un cachet supplémentaire au site en permettant de s'approprier l'histoire locale avec bonheur et intérêt. De plus, il s'agit d'un pur moment de détente s'offrant aux visiteurs, ouvert sur un généreux panorama. Un accès sécurisé permet aux promeneurs de se rendre jusqu'à la fameuse grotte.
Son histoire ? celle tout simplement d'un jeune homme prénommé Jean, tendrement attaché à Louise, une jeune fille avec qui il avait été élevé au hameau de la Haute-Goutte. Déclaré déserteur suite à un concours de circonstance, il serait venu se cacher dans une grotte pittoresque presque inaccessible, découverte en forêt avec un ami d'enfance du temps de leur jeunesse.
Légende ou réalité ? peu importe ! cette grotte est assurément un lieu typique à (re)découvrir !