Jumelage

Woolstock, aux Etats-Unis

Depuis le 15 juillet 1984, Neuviller-la-Roche et les sept autres communes composant le Ban de la Roche (Bellefosse, Belmont, Fouday, Rothau, Solbach, Wildersbach et Waldersbach) est jumelée avec la Cité de Woolstock, située dans l'état d'Iowa aux Etats-Unis. Depuis lors, des rencontres aussi régulières que possible sont organisées dans le cadre de ce jumelage pour rester en contact avec ces « cousins d'Amérique »

 

L'Europe étant une réalité quotidienne, un jumelage entre la commune de Neuviller et trois autres communes de pays de l'Union Européenne :

Penela   au Portugal  -  Màgherani en Roumanie   -  Stara Loka en Slovénie

a été officialisé le 16 novembre 2008 à Neuviller-la-Roche qui a accueilli pour l'occasion durant plusieurs jours les délégations des 3 communes concernées qui étaient sympathiquement hébergées chez l'habitant. Les visiteurs ont notamment profité de leur séjour pour arpenter plusieurs sites (Parlement européen à Strasbourg, Mémorial de l'Alsace-Moselle à Schirmeck, Camp du Struthof...). Entourés de plusieurs personnalités par lesquelles l'eurodéputé roumain Iuliu Winkler, le député Alain Ferry, les vice-consul de l'ambassage du Portugal et de celle de Roumanie, sur le perron de la mairie, le maire André Wolff et ses trois hôtes (Eduardo Fernandes pour Urros, Antal Kacso pour Magherani et Igor Draksler pour Stara Loka) arboraient un large sourire à l'heure de la signature de l'acte de jumelage. Une manière de signifier que, malgré la présence d'interprètes, c'est bien la même langue que tous parlent : celle d'une Europe unie.

Dans leurs discours respectifs, tous ont insisté sur l'importance de cette nouvelle ère d'amitié qui s'ouvre, dans une Europe forte, porteuse d'avenir. Avec le soutien financier de la commission européenne, des thèmes de travail tels que la citoyenneté et la démocratie en Europe, le dialogue interculturel… permettront aux concitoyens des différents villages de conclure désormais des échanges permettant de faire plus ample connaissance et par là même, de faire progresser l'Europe des citoyens.

Désormais, les 4 drapeaux nationaux des communes jumelées flottent sur le fronton de la mairie, avec bien entendu celui de l'Europe.

De nouvelles actions et rencontres sont programmées en 2011 et 2012 entre les communes concernées sur un projet financé par la Communauté Européenne. Un changement de partenaire interviendra toutefois pour ce qui concerne le Portugal : la municipalité d'Urros, pour des raisons d'organisation interne souhaitant sortir du jumelage, celle-ci sera remplacée par la commune de Penela qui a accepté d'intégrer le jumelage.

Une rencontre s'est tenue entre les communes partenaires au Portugal, à Rabaçal/Penela, du 10 au 13 novembre 2011. Les délégations ont été accueillies très chaleureusement et ont pu travailler sur la suite du projet avec ardeur. Un nouvel acte que chaque partenaire a vécu passionnément.

Magherani (Roumanie), Stara Loka (Slovénie) et Neuviller-la-Roche ont déjà travaillé ensemble depuis le jumelage réalisé en 2008 sur le thème de l’intercommunalité et du bénévolat. Les acquis dans ces domaines sont divers, les différences sont grandes d’une commune à l'autre. Cela suppose donc à être structuré et défini plus précisément. La commune de Rabaçal/Penela, au Portugal, ayant accepté de s’inscrire dans cette démarche à la place des précédents partenaires d’Urros, c’est donc tout naturellement dans cette nouvelle municipalité que les représentants de Neuviller se sont rendus en présence des autres délégations du jumelage avec la volonté commune de mettre en œuvre un nouveau projet avec l’aide financière attribuée par l'Union Européenne. Son thème d’ensemble (qui s'inscrit dans l'année européenne du bénévolat) est l'apport du bénévolat dans la citoyenneté intercommunale européenne, décliné sous le nom de BENECI. Le projet comprend plusieurs sous thèmes : l’état du bénévolat dans chaque commune et dans l’intercommunalité, sa pratique au quotidien, la mise en place de moyens efficaces pour l'exercice du bénévolat.

La rencontre qui s’est déroulée a permis de mettre le projet sur de bons rails, suite aux phases de travail et de concertation réalisées en amont, notamment avec les partenaires d’Eurocultures, en Belgique. Les prochains contacts sur le terrain devraient avoir lieu l’un en Slovénie au courant du mois de mars 2012 et l’autre à Neuviller en septembre. Leur but est d’aboutir sur l'adoption d'une charte du bénévolat signé par chaque partenaire, la mise en place d'un passeport utile à chaque bénévole, la réalisation d'un kit pour la formation des bénévoles, transnationale si possible, l'établissement d'un schéma d'intervention dans les écoles pour que nos jeunes soient sensibilisés au bénévolat, le montage d'un évènement ludique, le renforcement du partenariat, du jumelage, y compris par des projets bi ou multilatéraux. Un site internet accompagnera également le projet.

Joignant l’agréable à l’utile, de nombreuses visites et rencontres avaient également été organisées par les hôtes portugais entre quelques bonnes tablées dans les restaurants du secteur. Visites guidées de Coimbra et son jardin botanique, de Penela (Château de la ville et locaux des pompiers volontaires) et de Rabaçal (musée, fromagerie artisanale, villa Romaine et site archéologique ou des fouilles et découvertes très intéressantes de vitraux sont réalisées depuis 1984). Un projet d’échange auquel pourraient participer des jeunes de la vallée de la Rothaine a d’ailleurs été évoqué pour l’été prochain autour de ces travaux de fouilles. La mise en place d’un système de correspondance entre jeunes des différents villages mais aussi entre anciens a également été évoquée. Avant quelques échanges de cadeaux entre municipalités, un concert surprise de fado, puis de l’école de musique du Philharmonique et de la chorale de Penela a ravi tous les partenaires européens.

Un nouveau programme financé par Erasmus+ et bénéficiant de l'aide de la Région Grand Est et le soutien du Conseil départemental du Bas-Rhin est en cours et se clôturera le 30 avril 2018.

Dans un esprit plus créatif que festif (mais l'un n'empêche pas l'autre), à l'heure ou des formes d'intolérance et de discrimination paraissent être de plus en plus présentes sur le territoire, le projet retenu et intitulé JERADIMETODE (Jeunes, Racismes et Différences : Mémoire et Tolérance dans la Démocratie Européenne) se situe dans la suite de projets collaboratifs mis en oeuvre par les quatre communes à la suite de leur jumelage, en privilégiant des échanges entre jeunes, pour favoriser et valoriser un "mieux vivre ensemble".

Une délégation restreinte des communes partenaire jumelées est venue à Neuviller en septembre 2016 pour évoquer ce nouveau dossier en se rendant notamment sur le site de l'ancien camp de concentration du Struthof. Les partenaires se retrouveront à Neuviller en juillet 2017 pendant une semaine, aux alentours de la Fête Nationale. La clôture du dossier se fera au portugal en février ou mars 2018.

Présentation de nos trois partenaires européens 

PENELA, AU PORTUGAL

Praça du Municipio

PT - 3230-253 PENELA

www.cm-penela.pt

Maire : Antonio ALVES

Le Portugal (officiellement la République portugaise ) est un État de l'Union européenne se situant au sud-ouest de l'Europe, dans la zone occidentale de la Péninsule Ibérique, délimité au nord et à l'est par l'Espagne, et au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique. Le territoire du Portugal comprend les régions autonomes des Açores et de Madère, situées dans l'hémisphère nord de l'Océan Atlantique, ce qui en fait le pays le plus occidental de l'Europe.

Le nom du Portugal vient de son appellation originale au IXème  siècle, où le premier comté au nord était nommé Terra Portucalensis, c'est-à-dire la terre de Portus Cale, du nom de deux villes à l'embouchure du Douro, avec sur la rive droite Portus (l'actuelle Porto), et sur la rive gauche Cale (l'actuelle Vila Nova de Gaia).

Pendant le XVème et le XVIème siècle, le Portugal fut l'un des plus grands pouvoirs économiques, sociaux et culturels du monde, avec un vaste empire colonial en Afrique, en Asie et au Brésil. En 1974, la révolution des œillets met fin à l'empire colonial, en même temps qu'elle démocratise le pays. C'est aujourd'hui un pays développé, économiquement prospère, social et politiquement stable. Membre fondateur de l' OTAN en 1949, membre de l' ONU depuis 1955, de l'Union européenne depuis 1986, il est aussi l'un des pays fondateurs de la zone euro en 1999.

Bien que le pays soit de petite taille, à cause de la dictature instaurée en 1926 et qui a duré jusqu'en 1974-75 et la perte de ses colonies, le pays n'a connu son essor économique qu'après 1975, et c'est ainsi que près de 1,5 millions de Portugais ont dû aller travailler à l'étranger. Les fortes zones d'immigrations sont le Brésil, la France (près d'1 million), le Luxembourg (22% de la population totale du pays), la Suisse, les États-Unis, l'Argentine, le Venezuela, le Canada..., l´émigration s´est arrêtée et le pays tend à devenir un pays d´immigration.

Langue officielle : Portugais

Capitale : Lisbonne

Superficie : 92 906 km²

Population : 10 805 870 habitants

Pays limitrophes : Espagne

Hymne national : A Portuguesa

La géographie du Portugal continentale se divise en deux parties séparées par le Tage avec ses Archipels des Açores et Madère dans l'Océan Atlantique . Au nord les régions montagneuses et au sud les plaines. Le relief portugais n'est tout de même pas très accentué ; le point le plus élevé (sur le continent) ne culmine qu'à 1.993 m (Serra da Estrela).

Superficie : 92.906 km² pour le continent, 2.355 km² pour les Açores et 741 km² pour Madère)

Capitale : Lisbonne (en portugais Lisboa)

Principales villes : Porto, Braga, Coimbra, Faro, Funchal, Leiria, Setubal, Viseu

Point culminant : A Torre , dans le massif de la Serra da Estrela (1.993 m)

Spécificité géographique : Cabo da Roca, extrémité la plus occidentale de l'Europe continentale, Melgaço, extrémité la plus au nord du Portugal

Principaux lieux touristiques : Nazaré (Portugal), Albufeira, Algarve, Costa da Caparica, Fátima, Figueira da Foz

 

STARA LOKA, EN SLOVENIE

Municipality of Stara - Skofja Loka

Polljanska cesta 2

SI - 4220 STARA-SKOFJA LOKA

Maire : Mag. Miha Jese

Nombre d'habitants : 808

www.Ito-blegos.si/slo/main.asp

La Slovénie est un État d'Europe centrale. Elle est membre de l'Union européenne depuis le 1er mai 2004.

La Slovénie est entourée par la mer Adriatique, l'Autriche, la Hongrie et la Croatie. Elle est originaire de l'éclatement de l'ex-Yougoslavie.

Langue officielle : Slovène

Capitale : Ljubljana

Superficie : 20.273 km²

Population : 2.011.070 habitants

Pays limitrophes : Italie - Hongrie - Autriche - Croatie

 

Hymne national : Zdravljica

La capitale de la Slovénie est Ljubljana. Le pays s'étend de la mer Adriatique à la plaine pannonienne, en passant par les Alpes juliennes et un part de Karst. Son point culminant est le Triglav (2.864 m), qui est aussi représenté symboliquement sur son drapeau.

MAGHERANI, EN ROUMANIE

Communa Màgherani

Str. Principalà nr. 245

Judetul Mures - România

Maire : Antal KAKSO

Nombre d'habitants : 1381

La Roumanie est un État situé au sud-est de l'Europe, membre de l'Union européenne et de l'OTA . Possédant un héritage latin, ce pays est entouré par des pays slaves comme la Bulgarie au sud, la Serbie au sud-ouest, l'Ukraine au nord ou bien finnois comme la Hongrie au nord-ouest. Il est bordé par la mer Noire au sud-est. Au nord-est, un petit pays également à majorité roumanophone, la République de Moldavie, ne fait plus partie de la Roumanie depuis 1944. La Roumanie, qui est le 7ème pays le plus peuplé de l'Union européenne et le 9ème par sa superficie, est aussi un pays stratégique pour l'Union européenne, vu ses relations étroites avec les pays de la mer Noire. 

La Roumanie se trouve au sud-est du continent européen. Elle couvre une superficie de 238.391 km² et possède des frontières (2.508 km) avec la Hongrie (443 km), la Serbie (476 km), la Bulgarie (608 km), la Moldavie (450 km) et l'Ukraine (531 km), ainsi qu'une façade maritime sur la mer Noire (225 km).

Superficie : 238.391 km² (Terre : 231.231 km² - Mer : 7.160 km²) 

Info écologie : la Roumanie est le premier pays du monde à avoir signé le Protocole de Kyoto. 

La création de la Roumanie date du XIXème siècle , son territoire actuel du XXème siècle, et résulte, comme dans le cas de l'Italie ou de l'Allemagne, de la réunion d'anciennes principautés médiévales : Valachie, Moldavie ( 1859 ) et Transylvanie ( 1918 ). Mais les Roumains, qui s'identifient volontiers à leur langue latine, se considèrent plus volontiers les héritiers de l'ancienne Dacie (pays des Thraces du nord, conquis par l'empereur romain Trajan en 109 ) ou de l'Empire romain. Une autre composante de l'identité s'enracine dans l'Empire romain d'Orient dit «  empire byzantin  » dont les Roumains ont hérité leur foi, orthodoxe à 80%. C'est toutefois la France des Lumières qui a inspiré la création de la Roumanie moderne avec ses idéaux d'émancipation et de progrès. Plusieurs influences moins démocratiques ont par la suite marqué le pays : celle intolérante et xénophobe des années 1930 et celle communiste de l'Union soviétique dans la seconde moitié du XXème siècle jusqu'en 1989 . 

Pendant la période de transition qui a abouti à son adhésion à l'Union européenne le 1er  janvier 2007, la Roumanie est devenue l'un des alliés des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme. Pendant cette période de contradictions, la société roumaine a été bouleversée dans les domaines politique, économique et culturel entre des courants traditionnels et des courants modernes qui ont été tantôt d'inspiration occidentale, tantôt venant de l'intérieur, et souvent un mélange des deux. On peut remarquer notamment l'apparition d'un nombre important d'entreprises et d'entrepreneurs, qui ne sont pas tous issus de la nomenklatura, et même si la plupart de ces entreprises ne sont pas très compétitives à l'international, le développement est visible : le commerce prospère, la construction explose (ainsi que le nombre de voitures), les voies de communication s'améliorent (même si on peut regretter le choix du tout-routier au détriment du rail), l'équipement des ménages se modernise… 

Le roumain, de syntaxe latine, compte environ 18 % de mots venus des langues slaves voisines, mais 75 % du lexique est également d'origine latine. Les Roumains comprennent spontanément 80 % de l'italien (et encore plus le napolitain) même sans l'avoir appris, et plus d'un quart de la population roumaine comprend et parle le français. La Roumanie est donc un pays francophone, elle a d'ailleurs accueilli le XIème Sommet de la Francophonie en 2006. 

Langue officielle : Roumain

Capitale : Bucarest 

Superficie : 238.391 km²

Population : 22.272.000 habitants

Pays limitrophes : Ukraine - Bulgarie - Hongrie - Serbie - Moldavie

 

Hymne national : Desteapta-te, române! (Réveille-toi Roumanie).